Catégories
Management interculturel

Quelque(s) définition(s) du management interculturel

Pris individuellement, les termes management et interculturel sont extrêmement simples à appréhender. Mais quelle est la définition du management interculturel ? Le management interculturel est un mode de gestion associant plusieurs cultures. Il consiste à prendre en compte les différences culturelles au sein même d’une organisation afin d’optimiser l’efficacité de l’équipe.

La culture au cœur de la réussite du management interculturel?

Concrètement, si vous n’adaptez pas votre management aux différences culturelles des uns et des autres, vous rencontrerez nécessairement des difficultés. Celles-ci pourront revêtir des formes aussi diverses que des incompréhensions, des conflits ouverts ou larvés, des démissions, ou tout simplement un désengagement de vos collaborateurs.

Qu’est-ce que le management ?

Étymologiquement, l’usage actuel en français du terme « management » provient d’un emprunt direct au terme anglo-saxon « management ».

Cependant, selon l’Oxford English Dictionary, le verbe anglais « to manage » et le substantif « management » découlent eux-mêmes d’un terme français du XV° siècle, « mesnager » signifiant en équitation « tenir en main les rênes d’un cheval », provenant lui-même de l’italien « maneggiare » (et du latin « manus » : la main). Il a subsisté en français en équitation au travers du mot « manège ». Par extension, « mesnager » a désigné à partir du XVI° siècle en français le fait de tenir les rênes d’une organisation, d’une équipe.

Le management est donc le fait de tenir les rênes d’une organisation ou d’une équipe.                

Manager un projet multiculturel c’est savoir tenir les rênes d’une équipe dont les éléments particuliers comme les valeurs, les rites, les croyances de chacun, nécessitent d’adapter son style aux différentes cultures présentes au sein de cette même équipe.

La définition du management interculturel à partir des différences culturelles

Selon E. Hall, l’un des premiers auteurs à évoquer les différences interculturelles, « on a longtemps cru que l’expérience était le bien commun des hommes».

Si deux êtres humains sont soumis à la même expérience des informations virtuellement identiques sont fournis à chaque système nerveux central et chaque cerveau les enregistre de la même manière

E. Hall

Or, cela n’est pas le cas. Comme le rappelle l’auteur, des individus vivants une même expérience auront des réactions différentes. L’explication tient principalement à leurs différences culturelles. Les différences interculturelles amèneront à la définition du management interculturel. D’un point de vue historique c’est la définition des différences culturelles qui nous amène vers le management interculturel.

Pourquoi E. Hall utilise-t-il la métaphore de l’iceberg ?

Hall, le premier auteur en management interculturel utilise un iceberg pour illustrer son propos. Voici l’intérêt de cette métaphore.

Comment la culture exprime à la fois des dimension apparentes et des dimensions cachées. Il en va de même pour le management interculturel.
Les éléments cachés de la culture, selon E. Hall

D’abord parce que l’iceberg est d’une grande stabilité, et ensuite parce qu’il permet de faire une différence très claire entre ce qui est visible et ce qui est invisible. Cette partie immergée que l’on ne soupçonne pas est infiniment plus importante que la partie visible. Il en est de même dans les éléments de la culture. Nous ne voyons que les comportements de nos semblables. Comment découvrir les valeurs, les croyances et les expériences passées de notre interlocuteur ? Cette partie immergée aura une importance considérable dans la communication interculturelle. C’est sur ce thème de « culture » que devront porter nos efforts. La définition du management interculturel nous amène à revenir aux fondamentaux. Le management et la culture.

C’est par le respect des modes de fonctionnement des cultures locales que les organisations pourront accéder à plus d’efficacité.

Sylvie Chevrier

Qu’est-ce que la culture d’une entreprise ?

D’abord, la culture d’entreprise peut être définie comme l’ensemble des éléments particuliers qui expliquent les bases du fonctionnement d’une organisation. Ensuite elle est, un ensemble de valeurs. Enfin l’interculturalité traite des mythes, de rites, de tabous et de signes partagés par la majorité des intervenants. Les cultures différentes et la diversité culturelle font partie des contextes culturels des expatriés. Ainsi ils doivent se préparer. Réussir à l’international c’est savoir gérer une équipe multiculturelle. Il ne s’agit pas uniquement d’exercer ses talents linguistiques.Enfin, l’expérience professionnelle permet de développer son style de management.

Comment définir les compétences multiculturelles ?

Il s’agit de maîtriser les concepts interculturels comme :

  • La distance hiérarchique.
  • Les rapports à l’autorité.
  • La gestion du temps.
  • La communication verbale et non verbale.
  • L’expression du désaccord.
  • La répartition des rôles hommes femmes.
  • L’évitement de l’incertitude.

La formation interculturelle permet aux expatriés de réussir leur arrivée dans le pays d’accueil. Manager les équipes est au cœur de la mobilité internationale.

Les formations interculturelles en revanche pour développer une approche interculturelle. Ensuite, celle-ci permettra de comprendre les codes culturels. Enfin, laissons la compétence linguistique. Les langues étrangères font partie des compétences en commerce international.

L’apprentissage interculturel est capital pour réussir dans les pays émergents, comme la Russie. Les formateurs en management interculturel préparent les managers en expatriation à s’affranchir des stéréotypes internationaux. L’interculturalité et la diversité culturelle sont des questions clés, pour comprendre les coutumes locales. Enfin, elle permet de réduire le choc culturel.


Contactez-nous :

NOM

E-MAIL

SUJET

MESSAGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *