Nos formations au management interculturel

Vous avez identifié le besoin de mieux se comprendre dans votre équipe. Vos collaborateurs sont diplômés et connaissent leur métier. Chacun maîtrise son poste et comprend les enjeux pour réussir à l’international. Cependant, il manque « une touche » de quelque chose. En ce qui concerne les différentes solutions qui s’offrent à vous, nous recommandons une formation au management interculturel. Vous avez constaté d’ailleurs des conflits ou des remarques parfois blessantes entre certaines personnes. Que faut-il ajouter pour faire jouer pleinement la cohésion d’équipe ?

Qu’est-ce qui fait la qualité d’une formation management interculturel ?

  • D’abord l’expérience internationale du consultant.
  • Ensuite la maîtrise des principes du Management Interculturel.
  • Expérience de la conduite du changement international.
  • Enfin l’engagement des participants.

Qu’est-ce que le management interculturel ?

C’est l’ensemble des outils et des moyens mis en œuvre. Cela afin de développer efficacement les relations entre des personnes issues de cultures diverses. Le management interculturel permet d’optimiser l’efficacité d’une équipe. Non seulement une équipe multiculturelle sur un même site, mais aussi répartie sur plusieurs pays.

Quels sont les bénéfices maîtriser le management interculturel ?

Réussir les alliances stratégiques :  dans le cas de la fusion Chrysler-Daimler, les dimensions interculturelles ont été probablement négligées.

Conclure une négociation internationale

C’est la garantie d’éviter les faux pas. Comment repérer les signaux faibles ? Quelles sont les objections fondées et non fondées? En effet il est important de définir la base sur laquelle les différencier ?

Anticiper les conflits interculturels

Il s’agit d’évaluer les critères sur lesquels mon interlocuteur issu d’une autre culture montre des signes d’agacement.

Préparer les managers à une expatriation

Une expatriation réussie, cela se prépare. Nous accompagnons régulièrement les managers, y compris les plus expérimentés. Par exemple, pour réussir leur expatriation par la maîtrise d’outil comme le modèle de Hofstede.

Ainsi, rendre le travail en équipe multiculturel plus productif : il s’agit pour l’organisation de gagner en performance par la mise en place de bonnes pratiques interculturelles.

La variété des outils de management interculturel utilisés :

Nous utilisons pour cela des outils reconnus sur le marché. Parmi ceux-ci, citons le Culturoscope, et le modèle de management interculturel d’Hofstede. J’utilise aussi le modèle d’Erin Meyer. Enfin l’ouvrage le plus récent est l’étude « The Globe » de Robert House.

Le diagnostic des compétences en management interculturel :

L’adéquation entre les besoins de l’équipe et la méthode de découverte de la communication interculturelle.

La première étape avant de mettre en œuvre une formation est de comprendre le besoin réel de l’équipe. Pour cela, il faut poser un diagnostic sur les capacités et les compétences existantes de l’équipe en management interculturel. Chacun a sa définition propre de ce qu’est et de ce que n’est pas le management interculturel.

Combien de temps cela prend-il ?

Toutes nos formations sont sur-mesure. Nous partons des besoins du client. Idéalement, il faut compter deux à trois jours pour maîtriser les principes de management interculturel. La répartition peut-être d’une journée initiale puis d’une journée au bout de trois à six mois. Ou bien trois jours consécutifs si vous le pouvez.

Quels sont les sujets abordés lors d’une formation au management interculturel ?

Nous évoquons des thématiques comme le rapport au pouvoir et à l’autorité, le rapport au temps, ou bien la façon d’exprimer son désaccord.

L’expression de l’autorité

Chaque culture a une façon propre d’exercer l’autorité. En Angleterre, l’utilisation du prénom est courante entre un salarié et le président. Cela est typique d’un pays où l’indice de distance hiérarchique est faible. Même s’il n’est pas nécessaire de recourir aux théories d’Hofstede chaque fois que l’on regarde les modes de fonctionnement du commerce international.

Des indices de distance hiérarchique très différents d’un pays à l’autre.

D’autres cultures comme la culture française utilisent Monsieur, ou Monsieur le Directeur. Cela impacte évidemment la communication interculturelle et le fonctionnement de l’organisation.

Quelles sont les différences entre management interculturel et communication interculturelle ?

Management interculturel. Nos formations pour réussir en management interculturel
Management interculturel et communication interculturelle

Le management interculturel

Il s’adresse aux responsables d’équipe. L’objectif est de rendre le manager plus efficace dans l’optimisation de ses ressources. Cela concerne les ressources financières, le temps et bien sûr les collaborateurs. Les formations au management interculturel permettent aux dirigeants de prendre conscience de leur propre cadre de référence interculturelle. Cela améliore la gestion des équipes interculturelles. Ils découvrent aussi leur positionnement à l’intérieur de leur propre univers culturel. C’est une façon de redécouvrir sa culture.

La communication interculturelle

Elle concerne tous les collaborateurs. Comment les équipes du siège interagissent-elles avec les filiales à l’étranger ? Quels sont les leviers d’amélioration de la performance pour réussir à l’international ?

Il s’agit d’un travail de connaissance de soi et de découverte de l’autre. L’apprentissage passe aussi par la compréhension des symboles et des pratiques culturelles de la personne.

Définition des différences interculturelles ?

Il s’agit d’abord des représentations qui émergent d’un groupe ou d’un individu et des valeurs qui caractérisent une culture. Ces représentations sont soit visibles ou soit cachées. Notre culture comprend :

  • Les comportements.
  • Des perceptions.
  • Nos émotions
  • Les traditions écrites ou orales
  • L’organigramme de la société
  • Nos valeurs.

La métaphore de l’iceberg dans les cours de management interculturel.

Certains éléments comme les rites, les célébrations, les prises de décision, sont visibles par tous. Ils constituent des points de repère pour la communication interculturelle du manager. D’autres éléments, comme dans le cas de l’iceberg, sont invisibles. Les valeurs par exemple. Il appartient donc à chacun d’essayer au travers des comportements et des réactions d’autrui d’anticiper les conséquences de nos paroles et de nos actes.

Il s’agit d’une véritable acquisition d’un savoir-être interculturel. Parfois, nous parlons de posture du manager et du leader. Nous pouvons extrapoler en parlant de posture du manager interculturel.

L’impact de la communication interculturelle dans une équipe internationale :

Peut-être n’avons-nous pas complètement gommé les différences qui pourraient exister au niveau du référentiel de Monsieur et Madame Martin. Imaginons pour aller un petit peu plus loin qu’ils se soient rencontrés à l’école communale et qu’ils aient grandi ensemble dans le même village. Par la suite, ils ont emprunté le même car de ramassage scolaire pour aller au collège puis au lycée. Ils sont enfin tous les deux diplômés d’une école d’ingénieurs à Nantes.

Qui est victime de la mondialisation ?

À ce stade, il ne devient plus réellement envisageable de parler de différences culturelles liées au milieu social, à l’éducation, à la langue, à la culture, ou à tout autre critère qui pourraient expliquer des difficultés de communication. Il y a donc bien entre ces  deux personnes ( très semblables) qui se connaissent depuis fort longtemps des risques d’incompréhension ! Cela peut-être vous renvoie-t-il à des incompréhensions de votre couple. Réfléchissez quelques instants…

A une échelle plus globale cela donne :

Vous imaginez le même Monsieur Martin (et les Français), qui est un collègue de Madame Muller (elle est autrichienne). Ils travaillent ensemble depuis deux ans, et sont de langue maternelle différente. Leur responsable Monsieur Smith est anglais. Ils sont fréquemment en contact avec Madame Karlova qui est de nationalité tchèque et qui s’occupe de la facturation depuis le bureau de Prague. Vous imaginez la complexité liée au nombre de paramètres interculturels qui viennent s’ajouter à la difficulté de la communication. Doutez-vous toujours qu’il faille pour un manager se doter des outils pour développer son intelligence interculturelle ?

La  conclusion par le prisme du management Interculturel :

Il n’est pas nécessaire d’évoquer la mondialisation des échanges pour comprendre la nécessité de la formation au management interculturel en entreprise. Si les principes de la communication sont essentiels à une bonne communication dans le couple entre-deux « alter egos » il est d’autant plus important de prendre connaissance des principes management interculturels. Cela devient une clé essentielle pour une communication saine dans une équipe.

Comment développer son leadership à l’international ?

  • Cela s’obtient grâce à la pratique et l’expérience professionnelle.
  • Par des mises en situation dans des pays au travers d’expatriation.
  • Au moyen d’études de cas interculturels indispensables pour maîtriser votre stratégie de communication multiculturelle.
  • Lors d’ateliers où le participant va identifier les différences culturelles d’un pays à l’autre
  • Enfin rassembler les managers de différentes filiales lors d’un séminaire de deux jours.

Prendre un rendez-vous d’approfondissement  :

NOM

E-MAIL

SUJET

MESSAGE

Les spécificités de la formation au management interculturel

À première vue c’est un parcours nécessaire pour un professionnel des ressources humaines. Les métiers de management nécessitent que les professionnels soient formés. En effet,nous les formation par un cursus sur la communication interculturelle. Cette professionnalisation peut se faire au travers d’une formation professionnelle continue, ou en alternance. Cependant le développement de l’intelligence interculturelle ne passe pas forcément par un Master ou un Bachelor.  Ainsi la notion de MBA en formation continue pour réussir son insertion professionnelle internationale n’est pas la question première.

La dimension administrative de la formation au management interculturel

Il existe différentes formules pour obtenir un contrat de professionnalisation. Vous pourrez passer par une spécialisation ou une certification management interculturel. Dans tous les cas assurez-vous que la formation diplômante, voire agréé pour le CPF ou le RNCP.

En revanche un parcours de formation qui vise à développer la formation professionnelle devra inclure un consultant management interculturel avec de grandes qualités pédagogiques. La formation pourra se réaliser en intra dans l’organisation. Le perfectionnement du manager pourra se faire par des études.

Comment mesurer la qualité d’une formation management interculturelle ?

D’abord par l’expérience du formateur en communication interculturelle.
Ensuite par la qualité de l’expérience à l’international.
Par la variété des exemples pratiques et des mises en situation qu’il propose, fondée sur sa pratique professionnelle
La maîtrise des outils méthodologiques et du corpus théorique en management interculturel.
Une certification de formateur ou de coach, en France ou à l’international.

Quels sont les outils du management interculturel ?

Je citerai d’abord le modèle d’Hofstede. Il permet de découvrir les principes du management interculturel.
Il y a d’autres études aujourd’hui tout aussi pertinentes, comme « The Globe ».
Le modèle Erin Meyer est simple et intéressant à prendre en compte dans le management des organisations internationales.
Sans oublier bien sûr le Culturoscope qui est un recueil de questions pertinentes.