Définition du management interculturel

La définition du management interculturel propose une discipline dont l’objectif est d’améliorer la communication. C’est pourquoi il est utilisé dans la gestion des interactions entre les salariés d’une entreprise. Le développement à l’international des organisations requiert donc que les collaborateurs de différentes cultures travaillent ensemble de manières efficaces. Nous proposons dans cet article de revenir sur la définition du management interculturel. En d’autres termes comment aider les managers demain à prendre en compte les différences culturelles ?

Dans quel contexte intervient le management interculturel ?

Lorsque la direction générale d’une organisation décide de la création de filiales à l’étranger ou l’ouverture de bureaux de représentation à l’international. Le développement à l’export impose en effet que les DRH soient en mesure de trouver des formations pour leur manager et leurs dirigeants.

Diriger une équipe à l’international c’est montrer sa capacité à optimiser le fonctionnement de profils issus de cultures très diverses dans les entreprises et les organisations.

Pour réussir un développement international, il est nécessaire de maîtriser les principes du management interculturel pour optimiser la gestion des talents. C’est pourquoi la préparation d’un expatrié à la mobilité internationale passe par la formation interculturelle. Nous travaillons aussi à la prise en compte de la diversité culturelle. Chaque pays offre des codes culturels et des stéréotypes. Pour ces raisons il faut les connaître.

Les qualités pour manager une équipe multiculturelle

Les organisations en général et les entreprises en particulier conquièrent de nouveaux marchés. Réussir l’internationalisation d’une entreprise doivent donc se doter d’outils de management interculturel. Les dirigeants et des managers d’équipe optimisent la gestion des différences culturelles importantes. La vision du monde dans les pays émergents est très différente des modèles de managements occidentaux.

Les stratégies et les techniques pour optimiser l’efficacité des personnes issues de cultures différentes. Dans une entreprise ces techniques sont issues du management interculturel. Dans l’acquisition des outils de management interculturel, nous formons les managers à décoder les modes de fonctionnement des salariés des collaborateurs issus de cultures diverses. Ainsi les différences culturelles deviennent un gage d’efficacité.  Les outils aident aussi à résoudre la complexité des organisations et les blocages interculturels. Parmi ceux-ci nous citons les préjugés, la gestion des conflits les comportements inadéquats. Nous analysons ces comportements et les thématiques interculturelles correspondantes, selon le modèle d’Hofstede:

  • D’abord le rapport au pouvoir et à la hiérarchie.
  • Ensuite la dimension implicite- explicite.
  • Rapport au temps.
  • Égalité homme femme en entreprise
  • Attitude et posture par rapport à la diversité.
  • Enfin l‘évitement de l’incertitude.

Trois valeurs fondamentales structurent la cohésion d’équipe : l’écoute, le respect et l’ouverture. En définitive, ce sont ces valeurs que le manager interculturel devra acquérir.

Définition du management interculturel

Comprend le management interculturel. Management interculturel Hofstede : modèle de management interculturel. La communication interculturelle avec Erin Meyer. Réussir à l'international
Définir le management interculturel et l’appliquer aux organisations

D’un point de vue pratique, on peut définir le management interculturel comme un mode de management qui reconnaît et prend en compte les différences culturelles et tente, par des actions organisationnelles et relationnelles, à les insérer dans l’exercice des fonctions de l’organisation, en vue d’améliorer sa performance économique et sociale.

Olivier Meier

Les dirigeants et les managers vont donc constituer un avantage compétitif en développant leurs compétences en management interculturel. Ils pourront optimiser l’efficacité et la cohésion de leur équipe. Les collaborateurs et les salariés issus de cultures diverses et internationales seront plus efficaces collectivement. Maîtriser le management interculturel serait un gage d’efficacité et aussi de rentabilité pour l’organisation.

Les clefs de la définition du management interculturel

Depuis quelques années le développement de la technologie et l’apparition du monde digital ont profondément modifié le monde du travail. Les managers, les professionnels et les dirigeants, sont plus mobiles. Le recrutement des meilleurs profils et par conséquent la diversification du choix des talents devient monnaie courante. L’internationalisation de l’ouverture des marchés est aujourd’hui très répandue. Nombreuses entreprises font appel à des talents issus de cultures différentes et d’horizons lointains pour améliorer le développement de leur activité.

Pourquoi prendre en compte l’interculturalité?

La diversité des compétences est un avantage compétitif qui permet aux entreprises et aux organisations d’améliorer la performance de leur équipe. L’interculturalité offre à notre avis des bénéfices aujourd’hui considérés comme indispensable par les managers. Certes, cette diversité est au cœur de la stratégie d’intégration du management interculturel. Elle fait partie des bonnes pratiques en vigueur aujourd’hui en entreprise. Quelles sont les autres façons de définir le management interculturel ? Quels seraient les avantages des managers et des dirigeants à mettre en œuvre ce type de management dans leur organisation ? Observons ce qui se passe dans le management interculturel en tant que discipline anthropologique, économique et managériale.

Les bases de la définition du Management interculturel

Quelles sont les bases du management interculturel ? Il est cependant important de définir le concept de management. Nous regardons ensuite la notion de différences culturelles dans les entreprises et les organisations.

Les techniques d’optimisation de gestion et de contrôle des moyens et des investissements humains et matériels investis dans l’entreprise.

Du management interculturel au management universel.

Considérons que le management universel est l’opposé du manager interculturel. L’un considère que la culture de référence est la seule et unique qui vaille. L’autre considère que c’est aux managers de s’adapter à la culture de chacun de ses collaborateurs. Cela permettra d’optimiser l’efficacité de l’équipe dans un environnement à l’international. Cela permet aussi de manager les organisations à l’international avec plus d’efficacité.

Le management interculturel est un style management qui prend en compte les différences culturelles dans l’organisation.

Dimensions interculturelles clés :

Quelle entreprise aujourd’hui pourrait dire ne pas avoir de relation avec des salariés de cultures différentes ? Les entreprises ont des relations avec des :

  • Salariés expatriés en Asie.
  • Centres d’appel positionnés hors de l’Europe.
  • Des clients basés dans le monde entier.
  • Des « customer support » basés en Inde
  • L’externalisation de la comptabilité.
  • Sous-traitants basés en Europe de l’Est.

Qui est le manager interculturel aujourd’hui ?

C’est une personne qui a pour mission essentielle de déceler et optimiser les différences culturelles au sein de son équipe. Ainsi il pourra faire bénéficier l’organisation des salariés évoluant au sein de son entreprise.

Quels sont les risques de la non-prise en compte des différences culturelles ?

  • D’abord l’inefficacité des équipes interculturelles.
  • Ensuite la perte de temps dans le développement d’un nouveau produit.
  • Risque de perte de part de marché à l’international, et échec des alliances comme celle de Daimler-Benz.
  • Échec des négociations entre autres interculturelles.
  • Les conflits interculturels internes.
  • Finalement, le manque d’efficacité dans la communication des équipes de directions.

Les conséquences de la non pris en compte de l’interculturalité.

  • Faible motivation des collaborateurs et réductions du niveau de motivation de l’équipe.
  • Échec des stratégies des ressources humaines dans la fidélisation des talents à l’international.
  • Augmentation du turnover des expatriés et des impatriés.
  • Indifférence aux risques culturels dans les pays d’une zone stratégique

Quel intérêt à mettre en pratique le management interculturel ?

  • Intégrer aujourd’hui le management interculturel à l’entreprise.
  • Renforcer la compétitivité de l’organisation selon le multiculturalisme existant dans les équipes.
  • Développer l’efficacité collective et améliorer ensuite la cohésion d’équipe.
  • Améliorer les échanges entre les membres de l’équipe par la maîtrise des principes de management interculturel

L’anticipation et le management interculturel

  • Anticiper d’abord, et résoudre ensuite, les conflits par la prise en compte du multiculturalisme.
  • Réduire les risques interculturels liés aux échanges entre les pays.
  • Communiquer efficacement dans le pays d’accueil.
  • Positionner le dialogue multiculturel avant la culture d’entreprise.
  • Accélérer le développement à l’international, par l’amélioration de l’efficacité opérationnelle d’une part et organisationnelle d’autre part.

Prendre un rendez-vous de découverte :

NOM

E-MAIL

SUJET

MESSAGE

Qu’est-ce qu’un manager interculturel ?

Tout simplement un manager qui met en œuvre un style de management interculturel.
Il organise une stratégie différente prenant en compte les différences culturelles des membres de son équipe.
Un manager qui stimule la cohésion d’équipe par la prise en compte de tous les acteurs pour améliorer la performance globale de l’organisation.
Un leader qui prend en compte l’interculturalité des collaborateurs au sein d’une entreprise.
Il s’agit aussi de construire l’efficacité collective des équipes sur la base du multiculturalisme et de l’interculturalité.
C’est aussi un responsable qui fait des différences dans l’équipe une alchimie plus efficace dans la réalisation des objectifs de l’organisation

Quelle est l’origine du Management interculturel ?

Le management vient du latin Manus.
Il s’agit des interactions entre les responsables d’entreprises et les collaborateurs.       Bien manager ses réussir à prendre en main les rênes d’une organisation.
Manège : serait-ce l’ancêtre du concept de management ? C’est dans un manège que l’on apprenait à diriger les chevaux.
La notion de management interculturel aujourd’hui prend en compte le management d’une part, et l’interculturalité, d’autre part.
Interculturalité : les compétences et la prise en compte de la dimension culturelle ou plus exactement interculturelle sont nécessaires.
Construire une vision : un manager qui maîtrise le management interculturel doit avoir une vision globale d’un grand nombre de pays. Il maîtrise avec une certaine aisance les techniques d’adaptation aux différentes cultures.