Le management interculturel à travers une étude de cas

Une jeune femme de 40 ans travaille comme médecin-urgentiste. Elle est de nationalité roumaine et accepte un poste de généraliste en Vendée. Voilà le management interculturel à travers une étude de cas. Au-delà des différences culturelles possibles, cette femme prend le risque de venir s’installer en France. Cela tombe bien, ses compétences étaient attendues et recherchées !

Voici le résumé d’un article d’Ouest France : « Avant même de s’installer, le médecin repart… » Comment un médecin roumain embauché dans une petite commune de Vendée a quitté brusquement le territoire. Quels indices auraient permis d’anticiper les difficultés pour cette commune rurale victime de désert médical ?Pourquoi l’expérience professionnelle de cette dernière convenait-elle?

La mairie se mobilise pour gérer les différences culturelles

La commune de Damvix semble très satisfaite de ce nouveau recrutement. Il y aura enfin un médecin pour les 750 habitants du village.

Le maire Jean-Claude Richard avait fait le déplacement spécialement en Roumanie pour la rencontrer. Son installation correspondait aux attentes de la commune. À tel point que la municipalité avait investi pour le cabinet et son logement meublé. La mobilité internationale est à ce prix.

Le nombre de médecins de campagne : un problème culturel en France ?

Avec le recul, le maire regrette la lourdeur administrative. Les cabinets médicaux voisins sont très chargés. Le nombre de médecins pour 1000 habitants ne cesse de baisser dans certains territoires français. Dans cette partie de la Vendée, il y a neuf généralistes pour plus de 15 000 habitants. La moyenne nationale se situe à 45.

Management interculturel étude de cas. Comment la formation management interculturelle permet de rendre le recrutement plus efficace.
Le management interculturel s’invite chez les médecins généralistes

L’accès à un généraliste devient désormais une condition sine qua non pour la survie d’une petite commune. Doit-on recourir à des médecins internationaux ? Oui

Le coût d’une mauvaise communication interculturelle.

Damvix n’est pas la seule commune touchée par le problème des déserts médicaux. La Vendée est particulièrement touchée par ce phénomène. Le médecin acceptait de se former au logiciel utilisé par les caisses d’assurance maladie. Son niveau de français est tout à fait satisfaisant. Elle se présente donc à l’Ordre des médecins à La Roche-sur-Yon pour son inscription.

Pour le maire, la décision de l’Ordre des médecins est difficile à comprendre. Que s’est-il passé lors de cet « entretien » ? Un départ aussi soudain est-il seulement à mettre sur le compte d’une mauvaise communication interculturelle ?

Si la personne est médecin-urgentiste, elle est habituée à des situations délicates. Comprend-elle pour autant la diversité culturelle ?

Il s’est peut-être passé quelque chose, s’interroge la journaliste.

Les enjeux de la communication interculturelle.

De son côté, l’ordre des médecins argumente qu’il n’a fait que lui poser des questions. Il ne s’agit pas d’un refus à proprement parler. Selon cet organisme, il était possible d’intégrer ce médecin de nationalité roumaine, en lui proposant un accompagnement. Cela s’est déjà pratiqué dans la région.

D’autres personnes s’interrogent sur les raisons de cette déstabilisation. Quels sont les facteurs culturels qui ont poussé la personne à quitter le territoire français aussi précipitamment ?

Y aurait-il des enjeux à défendre ? Une négociation aurait sûrement aidé.

Management interculturel : étude de cas avec des données statistiques

Le nombre de médecins en activité en France est légèrement supérieur à 200 000.

La densité départementale des médecins généralistes est d’environ 140 docteurs pour 100 000 habitants.

Enfin en France plus de 20 000 médecins titulaires d’un diplôme européen exercent soit environ 8 %.

Étude de cas en management interculturel.

 Vous avez été mandaté par la mairie pour effectuer un deuxième recrutement et optimiser les différents enjeux multiculturels présents dans ce cas, afin d’offrir rapidement à la commune les services d’un médecin.

Questions sur le management interculturel dans les organisations

  • Quelles sont les erreurs commises par la mairie ?
  • Définissez les enjeux du management interculturel à anticiper ?
  • Quels sont les facteurs culturels qui ont poussé la personne à partir
  • Décrivez les actions à mettre en œuvre pour que la communication interculturelle fonctionne mieux lors du prochain recrutement ?

Prendre un rendez-vous :

NOM

E-MAIL

SUJET

MESSAGE

Une insertion professionnelle plus rapide nécessaire. Ce sont les premières semaines qui sont délicates lors d’une expatriation. La gestion des ressources humaines par la mairie est un sujet délicat. En effet rares sont les doubles compétences administratives et affaires internationales dans un petit village

Manager, c’est développer en permanence des compétences managériales pour réussir des projets internationaux. Une formation management peut-être une formation courte. Elle peut se réaliser en intra, dans une grande école, ou une école de management.. Il n’est pas nécessaire d’entreprendre un cursus de type Master ou MBA. Par ailleurs les programmes des business school préparent à la mobilité internationale. Cependant, pour réussir dans un contexte multiculturel, l’expérience professionnelle est la clé. Elle remplace une spécialisation en langue étrangère.

Ces thématiques sont pas réservées aux  mastères spécialisés ou master en management. Les programmes de bachelor intègrent des séminaires sur les contextes interculturels. Les doubles diplômes permettent d’acquérir une compétence en langue étrangère et en international business. Nous pouvons donc parler de double compétence. Ainsi le développement international d’une équipe multiculturelle dépendra du style de management de son leader. Il aura développé des compétences interculturelles dans le cadre de formation initiale et de formation continue. Les langues étrangères sont nécessaires pour les expatriés. Nous ne proposons pas de Master en commerce international. Nos formations ont pour objectif de développer les compétences managériales. L’agrément data dock n’est pas notre priorité, il en va de même pour le système des crédits ECTS. Acquérir des compétences pour réussir à communiquer efficacement à l’international reste notre priorité stratégique.